Mémoires d'un pays
Episodes Série Home


General History

  Plan de leçon - Feuille de calcul d'étudiant - Bibliographie/ressources
Épisode 37: Kaposvar: La foi de Lajos Nagy
Réalisation: Stephen Onda

SYNOPSIS

Dans son film Kaposvar : La foi de Lajos Nagy, le réalisateur Stephen Onda se penche sur son propre héritage hongrois en s’intéressant à la vie d’un des premiers pionniers hongrois dans l’Ouest canadien, Lajos Nagy. Comme bien d’autres colons hongrois, Lajos était attiré par le Canada en raison du portrait qu’en peignait un agent canadien d’immigration, Paul Oscar Esterhazy.

Dans sa description du « paradis terrestre » qu’était l’Ouest canadien, Esterhazy omettait de parler du froid mordant, de l’isolement, de l’obligation de défricher la terre et des conditions de vie affreuses. Les pionniers ont toutefois laissé un symbole durable de leur labeur. Se servant des pierres ramassées dans leurs champs, les colons hongrois, dont Nagy, ont construit une cathédrale catholique qui est devenue à la fois un lieu de culte et un point de ralliement pour la communauté.

Onda se sert de la magnifique cathédrale de Kaposvar, du portrait de Lajos Nagy et du festival annuel hongrois comme toile de fond pour dépeindre les épreuves qu’ont traversées ces premiers pionniers hongrois, ancêtres de bien des gens que nous rencontrons dans le film et qui assistent au festival de Kaposvar.

IDÉES CLÉS

  • Les épreuves des premiers pionniers dans les Prairies canadiennes
  • Le rôle des agents canadiens d’immigration dans le recrutement des immigrants
  • Les ravages de la Grande Crise parmi les fermiers des Prairies
  • L’importance de la foi catholique pour ces premiers colons

TERMES CLÉS

  • Esterhazy
  • Communauté
  • Hutte de terre
  • Foi

OBJECTIFS

  • Partager l’expérience des premiers Hongrois venus au Canada;
  • Déterminer comment le Canada attirait ces immigrants dans l’Ouest;
  • Étudier l’influence durable de ces pionniers;
  • Se renseigner sur la façon dont ces premiers colons devaient compter les uns sur les autres pour survivre au dur hiver canadien.

ACTIVITÉS D'ÉTUDIANT

  1. Parmi les premiers colons, nombreux étaient ceux qui vivaient dans des huttes de terre. Construisez-en une réplique et rédigez une lettre adressée à votre famille que vous avez quittée en Hongrie pour lui décrire la vie dans cette hutte pendant les durs hivers des Prairies.
  2. Imaginez que vous êtes un pionnier hongrois dans les années 1880. Tenez un journal dans lequel vous décrivez les expériences et les épreuves que vous avez vécues en venant au Canada et ce que vous avez éprouvé en constatant que vous n’étiez pas au « paradis terrestre » ici. Décrivez certaines des traditions que vous avez gardées de la Hongrie et celles qu’il a été particulièrement difficile de conserver dans votre pays d’adoption.
  3. Pour se rendre à Esterhazy, les pionniers devaient franchir les 25 derniers milles dans une « charrette de la rivière Rouge » tirée par des bœufs. Construisez-en une réplique et expliquez pourquoi ce mode de transport était si efficace.
  4. De nombreux pionniers sont venus au Canada parce qu’on leur promettait de leur octroyer des terres. En retour, ils devaient défricher les lots et commencer une nouvelle vie. Supposez que vous êtes une famille hongroise dans les années 1880 et que vous avez entendu parler de l’octroi de terres au Canada. Discutez avec les membres de la famille des avantages et des inconvénients que comporte l’émigration dans un pays étranger pour y refaire sa vie.
  5. De nos jours, Esterhazy est toujours une localité agricole, et il s’y trouve la plus grande mine de potasse en Amérique du Nord. Quelles sont les ressources naturelles autour de votre ville ou village et quelle influence ont-elles eue sur l’histoire locale?
  6. Certains « agents d’immigration » escroquent encore aujourd’hui les immigrants éventuels. Faites des recherches dans les journaux à propos d’escroqueries récentes dans le domaine de l’immigration au Canada.
  7. Entrez en contact avec une église, une synagogue ou une mosquée importante de votre collectivité et faites des recherches sur son histoire, y compris sur ses constructeurs, leurs origines, leurs croyances et la façon dont ils ont réuni les fonds nécessaires à la construction. Si le bâtiment existe depuis longtemps, déterminez si le contexte social et la communauté locale ont changé au fil des ans et si ces changements menacent sa survie.
  8. Essayez de savoir si des gens de votre collectivité essaient de réunir des fonds ou de la main-d’œuvre pour construire un centre communautaire, une église, une résidence pour personnes âgées, etc. Si c’est le cas, trouvez ce que vous pouvez faire pour les aider à atteindre leur objectif.