Mémoires d'un pays
Episodes Série Home


General History

  Plan de leçon - Feuille de calcul d'étudiant - Bibliographie/ressources
Épisode 35: Politicienne malgré elle: L'histoire d'Irene Parlby
Réalisation: David Adkin

SYNOPSIS

Irene Parlby était une enfant privilégiée. Elle est née en 1868, à Londres, en Angleterre, et son père était colonel dans l’armée britannique. Gouvernantes, réceptions en plein air et parties de polo peuplaient son monde. Une de ses amies l’a invitée à la visiter aux confins de l’Alberta, en 1896. Elle y est tombée en amour avec un voisin, bachelier de l’Université Oxford, et elle y est restée. Relevant ses manches avec courage, elle est devenue une vraie femme d’agriculteur.

Irene et Walter se sont joints aux Cultivateurs unis de l’Alberta, déterminés à améliorer la condition sociale des fermiers de cette province. On a demandé instamment à Irene, qui était instruite et s’exprimait avec aisance, d’assumer la présidence de la United Farm Women of Alberta. À ce titre, elle a réclamé avec force que des hôpitaux soient construits, que des soins médicaux et dentaires itinérants soient dispensés et que soit constitué un système d’enseignement qui permettrait aux enfants de l’Alberta de fréquenter l’école au moins jusqu’à l’âge de seize ans. On lui a également demandé, ce qu’elle a accepté à contrecœur, de briguer un siège à l’assemblée législative provinciale.

Élue en 1921, Irene Parlby est devenue seulement la deuxième femme dans l’Empire britannique à faire partie d’un cabinet. Elle est peut-être mieux connue comme une des « cinq femmes de l’Alberta », groupe de cinq femmes albertaines en vue qui a fait des pressions sur le gouvernement canadien jusqu’au Conseil privé, à Londres, en Angleterre, pour que les femmes soient considérées comme des « personnes » aux termes de l’Acte de l’Amérique du Nord britannique. En octobre 1929, c’était chose faite.

En 1930, le premier ministre Bennett a demandé à Irene de représenter le Canada à la Société des Nations. Celle-ci s’est retirée de la vie publique en 1935, mais elle a continué à prononcer des allocutions fort populaires à la radio et devant des auditoires. Chaque fois qu’elle le pouvait, elle livrait son message de coopération pour améliorer les conditions de vie de tous les Canadiens.

IDÉES CLÉS

  • Épreuves endurées par les colons en Alberta
  • Système de classes dans l’Angleterre victorienne
  • Égalité pour les femmes au Canada

TERMES CLÉS

  • Colon
  • Les cinq femmes de l’Alberta
  • Société des Nations
  • United Farm Women of Alberta
  • Conseil privé

OBJECTIFS

  • Comprendre certaines des épreuves endurées par les colons en Alberta.
  • Se renseigner sur les luttes que les femmes ont dû mener pour être considérées comme des « personnes » aux termes de la loi canadienne.
  • Analyser la nouvelle ère dans laquelle le Canada est entré après la Première Guerre mondiale. Importance de la Société des Nations.
  • Comprendre ce qu’Irene Parlby voulait dire par la coopération qui permet de faire valoir les droits de chacun.

ACTIVITÉS D'ÉTUDIANT

  1. Les « cinq femmes de l’Alberta » étaient des personnes de renom. Qui étaient-elles et pour quoi luttaient-elles? Rédigez une composition à propos de cinq personnes qui, selon vous, devraient être appelées les « cinq femmes du Canada » en raison de leur engagement et de leur participation dans leur collectivité. Il peut s’agir de membres de votre famille, de femmes de votre collectivité ou de votre ville, ou de femmes dont vous avez entendu parler ou à propos desquelles vous avez lu.
  2. Irene Parlby a été déléguée à la Société des Nations, qui est devenue plus tard l’Organisation des Nations Unies. Recréez en classe une organisation dont les nations membres seraient l’Est du Canada, le Québec, l’Ontario et l’Ouest. Discutez de l’unité nationale et de la façon dont chaque « nation » peut obtenir ce dont elle a besoin ou ce qu’elle souhaite en demeurant à l’intérieur du Canada (ou des raisons pour lesquelles elle veut se séparer et devenir indépendante).
  3. Au Canada, les petites fermes familiales sont en crise. Visitez une ferme des environs ou faites des recherches sur la vie des agriculteurs pour connaître les problèmes qu’ils éprouvent. Ensuite, supposez que vous êtes Irene Parlby et composez une lettre pour expliquer au gouvernement (ou exiger!) les meures qu’il pourrait prendre pour aider les fermiers locaux.
  4. Le Canada est considéré comme un pays multiculturel, mais nos racines britanniques sont profondes. Organisez en classe un goûter (avec thé, pains-galettes, crème fouettée, confiture de fraises et petits sandwichs-éclairs) pour souligner nos origines anglaises.
  5. Supposez que vous venez de quitter famille, biens et commodités en Angleterre pour vous établir dans une ferme isolée du Nord de l’Alberta. Écrivez à votre famille pour lui décrive votre nouvelle existence, vos projets de réussite et ce qui vous manque le plus.
  6. Comme à l’époque d’Irene Parlby, l’isolement est encore un grave problème pour de nombreuses femmes, surtout pour les mères qui ne quittent pas leur foyer dans les petites localités et à la campagne. Supposez que vous êtes la femme d’un agriculteur dans une région rurale et que vous vous souciez des problèmes des autres femmes comme vous. Réunissez un groupe de ces femmes, organisez-vous et pensez aux idées ou aux plans qui pourraient vous aider à améliorer votre sort.