Mémoires d'un pays
Episodes Série Home


General History

 

Irene Parlby

Jeune femme anglaise issue de la classe moyenne privilégiée, Mary Irene Marryat a délaissé un style de vie victorien confortable en 1896 pour venir au Canada, en quête d'une raison d'être et d'aventure. Dans la prairie d'élevage à l'est de Lacombe, en Alberta, elle a rencontré et par la suite épousé Walter Parlby, un diplômé d'Oxford, et amorcé ainsi sa vie de pionnière.

Irene et Walter se sont activement engagés dans le mouvement coopératif, adhérant au parti United Farmers of Alberta (UFA), qui avait pour but d'améliorer la vie des familles d'agriculteurs. Irene Parlby a occupé le poste de présidente des United Farm Women of Alberta pendant quatre ans (de 1916 à 1920), effectuant des pressions auprès du gouvernement pour obtenir un meilleur système d'éducation et de meilleurs soins de santé dans les milieux ruraux. Lorsque le UFA a formé le gouvernement provincial en 1921, Mme Parlby a été nommée ministre sans portefeuille et, pendant 14 ans, elle a exercé des pressions pour obtenir des réformes dans les domaines de la santé, de l'éducation et des droits des femmes et des enfants. Mme Parlby est partout connue comme l'une des cinq Albertaines à l'origine de la pétition qui allait inciter le Conseil privé à décider, en 1929, de considérer les femmes comme des " personnes " autorisées à siéger au Sénat canadien.

En 1930, Irene Parlby a été désignée par le premier ministre R. B. Bennett pour représenter le Canada à la Société des Nations. Elle a pris une retraite tranquille à sa résidence familiale, au lac Parlby, où elle a vécu jusqu'à l'âge vénérable de 97 ans. Les Albertains allaient se souvenir d'elle comme une figure de proue pour les familles d'agriculteurs et les femmes.