Mémoires d'un pays
Episodes Série Home


General History

  OBSTACLES

Les immigrants haïtiens de la deuxième vague n'ont pas été accueillis aussi chaleureusement que leurs prédécesseurs. La plupart appartenaient à la classe ouvrière et étaient perçus comme une menace, une invasion de travailleurs à bon marché venus voler les emplois des Québécois.7

Karl Lévêque s'inquiétait à propos de ces nouveaux immigrants haïtiens, dont bon nombre étaient regroupés dans le secteur du taxi. Les réactions négatives, tant en public qu'en privé, étaient courantes. Certains Québécois accusaient les Haïtiens en particulier d'accaparer les bons emplois. Les tensions se faisaient plus intenses à mesure que les Haïtiens tentaient de s'intégrer à la société. La présence de la communauté haïtienne suscitait haine et racisme.

On refusait souvent de louer aux Haïtiens les appartements mis en location, prétendant qu'ils venaient tout juste d'être loués. Peu de temps après, les mêmes appartements étaient concédés aux premiers Blancs qui en faisaient la demande.8 Les lignes téléphoniques des Haïtiens étaient parfois coupées parce que les anciens locataires haïtiens avaient laissé des comptes en souffrance. On présumait que tous les Haïtiens étaient incapables de payer leurs comptes ou refusaient de le faire.9


Des cas de brutalité policière ont été rapportés preuves à l'appui; des Haïtiens ont été agressés verbalement, traînés de force au poste de police et incarcérés pendant des heures sans qu'ils puissent se prévaloir du droit légitime de faire un appel téléphonique. En cour, des juges ont dit à des Haïtiens, avant même d'entendre la cause ou les témoignages, qu'ils ne croiraient pas un mot de ce que les gens de ce pays pourraient dire.10

Karl Lévêque s'est fait militant pour aplanir les divergences culturelles et faciliter les transitions. Il est devenu le protecteur de son peuple. Malgré les incidents racistes, la communauté haïtienne a pu s'adapter assez bien, grâce au réseau de soutien qu'elle a constitué.

Lévêque est l'un de ceux qui ont fondé le Centre communautaire haïtien chrétien en 1972. L'objectif consistait à aider la communauté haïtienne à surmonter ses problèmes d'intégration et à se mettre en règle au chapitre de l'immigration. En effet, bien des Haïtiens étaient venus au Canada munis de visas de touriste seulement et devaient obtenir le statut de résident permanent pour éviter l'expulsion. Le Centre a fourni les ressources et l'appui nécessaires, pour que l'ancien monde rejoigne le nouveau.

 


Notes En Fin De Texte:

1, 2, 4
The 1998 Canadian & World Encyclopedia
(Toronto, McClelland & Stewart, 1998).

3, 5, 6, 7, 8, 9, 10
The Haitians in Québec: A Sociological Profile,
par Paul Dejean
(Ottawa, Tecumseh Press, 1980).


précédent - - prochain