Mémoires d'un pays
Episodes Série Home


General History

  HISTOIRE DE L'IMMIGRATION

Le maître d'équipage Radovan Gajic est né en 1953 à Knin, ville qui faisait alors partie de la Yougoslavie. En 1985, il a suivi son épouse au Canada. Ils ont décidé qu'il était plus sage d'y rester lorsque la guerre a éclaté en Yougoslavie au début des années 1990. Leur Yougoslavie natale, telle qu'ils l'avaient connue, n'existait plus.

En 1918, les territoires slaves du Sud se sont réunis dans le royaume des Serbes, des Croates et des Slovènes, rebaptisé Yougoslavie en 1929. Les Serbes constituaient 42 % de la population de la Yougoslavie, pays toutefois multilingue, multiconfessionnel, aux cultures diverses et héritier d'une tradition de discorde.(1)

Même avant la naissance de la Yougoslavie, les Slaves du Sud avaient connu pendant des siècles des bouleversements internes et externes, ainsi que des revers économiques. Ils ont donc commencé à migrer à l'étranger dès la première moitié du XIXe siècle, en quête d'un meilleur sort.(2)

Les historiens estiment que les premiers Serbes à immigrer au Canada sont arrivés dans les années 1850. Ils se sont établis en Colombie-Britannique autour du fleuve Fraser et de Vancouver. La plupart étaient des jeunes hommes célibataires qui ont trouvé du travail dans les mines et la forêt. D'autres Serbes les ont suivis dans les années 1870 et vers 1900, ils ont commencé à se diriger vers d'autres provinces. Un effectif assez nombreux, originaire des plaines de la Vojvodine, s'est fixé dans les prairies relativement familières de la Saskatchewan. La communauté serbe de Regina date de cette époque.(3)

Vers le tournant du siècle, les immigrants serbes au Canada étaient souvent considérés à tort comme appartenant à d'autres groupes comme les Autrichiens, les Hongrois ou les Turcs, à cause du système de classification alors en vigueur pour le recensement. La Yougoslavie n'existait pas encore en tant que pays. Le territoire dans lequel vivaient les Serbes appartenait aux empires austro-hongrois ou ottoman. En 1901, le terme « Serbe » est apparu pour désigner une entité distincte, même s'il a plus tard été remplacé par
« Serbo-Croate » ou « Yougoslave ».(4)

En 1907 et 1908, de nombreux Serbes sont arrivés au Canada en provenance des États-Unis où ils travaillaient dans les mines de charbon, à la construction de routes ou pour les chemins de fer. Au cours des deux guerres mondiales, les secteurs industriels au Canada se sont développés en raison de l'effort de guerre, ce qui a fourni de nombreux débouchés pour les immigrants. À cette époque, les effectifs d'immigrants yougoslaves s'établissaient habituellement là où étaient offerts la plupart des emplois associés à l'industrie de guerre, dans les grands centres urbains de l'Ontario comme Toronto, Hamilton et Niagara Falls. Les immigrants serbes et yougoslaves qui sont arrivés entre 1947 et 1953 étaient en général très instruits. Ceux qui les ont suivis à partir de 1955 étaient souvent parrainés par des parents et des amis.(5)

Une vague massive d'immigrants et de réfugiés serbes et slaves du Sud a afflué au Canada pendant la guerre en Yougoslavie, au début des années 1990. C'est la guerre sévissant dans leur mère patrie qui ont incité Radovan Gajic et son épouse Vesna à demeurer au Canada. De nos jours, parmi les 250 000 Canadiens d'origine yougoslave, plus de 60 000 sont Serbes.(6)

Notes En Fin De Texte:

1, 3, 4, 5, 10, 11, 12
The 1998 Canadian & World Encyclopedia
(Toronto, McClelland & Stewart, 1998).

2, 6, 7, 8, 9
Bosnia-Hercegovina: The International Response,
par Vincent Rigby
(Ottawa, Bibliothèque du Parlement,
Division des affaires politiques et sociales, 1994).


précédent - - prochain