Mémoires d'un pays
Episodes Série Home


General History

 

Laurence Green

Dans Les Abersons : Un couple à contre-courant, le réalisateur, Laurence Green, se concentre sur les Canadiens d’origine néerlandaise, un groupe dont l’identité semble poser tellement peu de problèmes qu’on les appelle couramment les immigrants invisibles du Canada. Cette tendance est illustrée de façon typique par la belle-famille de M. Green, à l’exception de Karel van den Heuvel, le patriarche, dont l’esprit de pionnier et la fierté patriotique sont à l’image de ceux de Mme Aberson.

En hommage à M. van den Heuvel et à Mme Aberson, ce film tente modestement, à sa façon, d’illustrer la présence historique des Canadiens d’origine néerlandaise, afin de contribuer à faire connaître l’invisible.

Les Abersons marque le retour de M. Green au thème de l’identité canadienne, qu’il avait déjà exploré dans Reconstruction. Le film a remporté huit prix internationaux, de Leipzig à Ann Arbor, y compris le prix John Spotton au Festival international du film de Toronto.
Alors que Les Abersons décrit un endroit apparemment marqué par une absence de culture, où l’identité semble cachée plutôt qu’affirmée, Reconstruction examine de façon poétique l’aspect humain d’un particularisme culturel extrême.

M. Green travaille comme réalisateur de films et il enseigne ce travail à l’Université York, à Toronto.