Mémoires d'un pays
Episodes Série Home


English

THE IMPOSSIBLE HOME: Robert Kroetsch and his German Roots
Tracing Your Roots

Votre famille respecte-t-elle des traditions, à l'occasion de fêtes particulières, qui ont été transmises de génération en génération? Avez-vous déjà entendu dire que l'arrière-arrière-arrière-arrière-grand-père de votre mère était un coureur des bois ou que votre arrière-grand-mère du côté paternel était de descendance royale? La recherche de la vérité sur le folklore de leur famille incite souvent les gens à tenter de retracer leurs ancêtres. D'autres s'intéressent à la généalogie parce qu'ils veulent découvrir leurs « racines » et comprendre « qui ils sont » et d'où ils viennent.

On appelle généalogie, qui vient des mots grecs « race » et « théorie », l'étude de l'histoire des familles. La recherche des origines de votre famille vous permettra de découvrir beaucoup plus que les simples noms de vos ancêtres ou leur date de naissance et la date à laquelle ils sont décédés. Vous pouvez également découvrir comment étaient ces gens, comment ils vivaient et comment leurs attitudes se reflètent aujourd'hui en vous. Il se peut que vous voyiez l'histoire et la géographie d'un tout autre oeil et que vous découvriez des traits culturels qui vous fassent comprendre une partie de vous-même. Les principes fondamentaux de la recherche généalogique sont les mêmes que ceux que doit employer un détective amateur. La tenue d'un carnet exige discipline et rigueur. La première étape consiste à préparer un registre. Une reliure à trois anneaux, à feuilles mobiles, peut s'avérer pratique, étant donné qu'elle vous permettra de déplacer l'information au fur et à mesure que vous la recueillerez ou, si vous utilisez un ordinateur, vous pouvez alors créer un fichier spécial. Il vous faudra prendre l'habitude de noter tout ce que vous faites et toutes les avenues que vous explorez, y compris les noms de spécialistes ou d'organisations, de documents, d'ouvrages ou d'autres sources et les numéros des références que vous consulterez. Faites une inscription même si vos recherches se sont avérées vaines; ainsi, vous éviterez les chevauchements et ne serez pas obligés de revenir sur vos pas(1).

Au moment de noter les données sur le nom de famille que vous cherchez, vous devriez faire toutes les inscriptions de ce nom et de ses variantes. Épelez toujours les noms exactement comme vous les voyez. Les noms de famille servaient autrefois à différencier les personnes de leurs amis et de leurs voisins; ce sont donc les noms qu'elles portaient au moment de leur décès. Avec le temps, les noms ont cessé de changer et ont été transmis de génération en génération. Habituellement, les noms de famille étaient dérivés de surnoms (Leblond, Legros), de métiers (Boulanger, Meunier), d'endroits (Després, Desruisseaux) ou de patronymes. Les langues germaniques, par exemple, ont fait des patronymes des noms de famille comme c'est le cas de Robertson, qui désigne un homme dont le père portait le nom de baptême Robert. Ces noms changent donc de génération en génération (2).

Dans la plupart des cultures, on retrace les ancêtres grâce au nom des hommes d'une même lignée, dont le nom de famille reste le même de génération en génération. Il est préférable de s'attaquer à un seul côté de la famille à la fois, pour éviter les confusions possibles. Si vous ne pouvez retrouver tous vos ancêtres du côté paternel, vous pouvez vous tourner du côté de votre mère, et retracer vos ancêtres grâce à son père et aux autres hommes de cette famille(3).

Votre arbre généalogique

Pour tracer votre arbre généalogique, commencez par votre propre famille. Vous aurez une base solide en commençant par ce que vous savez déjà de votre famille. Il vous faut avant tout vérifier si un membre de votre famille n'a pas un trésor caché dans son grenier ou son coffre d'espérance. Les documents qui vous seront utiles sont les suivants : Annonces : de naissances, de mariages, d'anniversaires, de décès.
Certificats ou actes : de naissances, de mariages, de décès, professionnels ou techniques.
Emploi : documents, cartes d'assurance sociale, curriculum vitae, lettres de référence.
Documents officiels : contrats, actes notariés, hypothèques, testaments.
Journaux : articles sur des réalisations ou la carrière, avis de naissance, de mariage, de remise de diplôme ou notices nécrologiques.
Documents personnels : autographes, journal personnel, lettres, insignes, bulletins, remise de médailles, annuaires.
Livrets de famille : Bible, Coran, anecdotes, albums de photos, généalogies, etc.

Notez toutes les dates et tous les noms pertinents que vous aurez trouvés. Bon nombre de souvenirs ne sont pas accompagnés de données qui permettent de les identifier. Il peut s'avérer utile de photocopier ces articles et de les joindre à votre registre. Vous pourrez ajouter les renseignements qui manquent au fur et à mesure que vous parlerez à des parents(4).

La deuxième étape consiste à vous renseigner pour savoir si des gens de votre famille n'ont pas déjà essayé de retracer leurs origines. Peut-être l'un de vos parents a-t-il déjà préparé un arbre généalogique, ou connaît-il quelqu'un qui l'a fait. Il peut être utile de s'en informer. Tout peut servir à faire avancer vos recherches, même si vous décidez de vérifier l'exactitude des renseignements qu'on vous donnera.

Communication avec des parents

Dressez une liste des parents qui sont toujours en vie et dont vous connaissez les noms. Préparez ensuite une liste de questions que vous leur poserez au sujet d'eux-mêmes, de leurs enfants et de leurs ancêtres. Voici un exemple du genre de renseignements que vous devriez recueillir, et pour lesquels il faut prévoir une page distincte pour chaque personne interrogée:

  1. Date de l'entrevue
  2. Nom complet de la personne interrogée (et nom de jeune fille, dans le cas d'une femme)
  3. Adresse au moment de l'entrevue
  4. Emploi au moment de l'entrevue
  5. Tout emploi exercé antérieurement
  6. Motif et date du changement d'emploi
  7. Date et lieu de naissance
  8. Date et lieu du mariage
  9. Nom complet du conjointe
  10. Noms complets des enfants, suivis de la date et du lieu de naissance
  11. Confession religieuse
  12. Nom complet du père
  13. Adresse et emploi du père
  14. Nom complet de la mère et son nom de famille avant le mariage
  15. Date et lieu de mariage des parents
  16. Date et lieu de naissance du père
  17. Date et lieu du décès du père et lieu de sépulture
  18. Date et lieu de naissance de la mère
  19. Noms complets des parents de la mère
  20. Date et lieu du décès de la mère et lieu de sépulture
  21. Noms, dates de naissance et adresses des tantes, des oncles ou d'autres parents plus éloignés
  22. Noms complets des grands-parents

Planifiez vos rencontres assez longtemps à l'avance. Ainsi, vos parents auront le temps de se remémorer des souvenirs, de rassembler des documents et des objets de famille qui pourraient fournir des indications utiles sur certains noms ou événements. Encouragez aussi vos parents à vous raconter les histoires de leur enfance, que vous prendrez soin de noter. Vous pourriez apprendre à quoi ressemblaient et comment vivaient divers membres de votre famille. Certaines réponses seront moins étoffées que d'autres ou contrediront les renseignements qu'a pu vous donner un autre membre de la famille. En parlant au plus grand nombre possible de membres de la famille, vous obtiendrez une meilleure vue d'ensemble de la situation(5).

Préparation d'un tableau généalogique

Vous devriez maintenant avoir amassé une bonne quantité de renseignements qu'il vous faudra disposer de façon visuelle ou sur un graphique pour que le tout soit clair. Il vous faudra une grande feuille lignée ou vierge d'environ 1 mètre sur 700 cm. Il sera plus facile de l'emporter avec vous si cette feuille est pliée et non roulée, et les bords s'useront moins rapidement de cette façon. Prévoyez un espace de 5 cm entre les lignes réservées à chacune des générations, pour être en mesure d'y inscrire toutes les données nécessaires :

  1. Nom complet
  2. Adresse actuelle
  3. Emploi
  4. Date et lieu de naissance
  5. Écoles et institutions fréquentées et diplômes obtenus
  6. Dans le cas des femmes seulement, date et lieu du mariage
  7. Date et lieu du décès et lieu de sépulture
  8. Date du testament et date à laquelle il a été homologué

Certains préfèrent un tableau assez simple qui ne donne que le nom et la date de naissance, tandis que d'autres prépareront une oeuvre d'art digne d'être transmise à leurs descendants, comme c'est le cas de l'arbre généalogique de la famille Eby illustré ici. Il est possible également d'acheter ou de fabriquer soi-même un formulaire sur lequel on regroupera les renseignements recueillis(6). Quoi qu'il en soit, vous avez maintenant un aperçu de la généalogie de votre famille et êtes prêt à étendre vos recherches en dehors du cercle familial pour trouver d'autres renseignements.

Archives publiquess

Dès que vous aurez réuni tous les renseignements dont vous disposez, vous serez prêt à consulter les documents et archives publiques qui confirmeront vos découvertes et vous permettront de découvrir d'autres ancêtres encore plus vieux. Vous pourrez consulter, par exemple, les documents de bureaux du gouvernement et d'églises, les archives publiques comme les Archives nationales du Canada, de même que des collections d'archives privées et des services de dossiers spéciaux. Les antécédents et le lieu d'origine de vos ancêtres vous permettront de choisir les sources les plus utiles, et de déterminer dans quelle ville ou province ou dans quel pays il faut faire les recherches(7).

Les bibliothèques sont l'un des endroits les plus utiles où il convient de débuter vos recherches. On y trouve, dans bien des cas, une section réservée à la généalogie et des exemplaires de divers documents publics comme des dossiers de l'Immigration, des documents religieux et des anecdotes. Les bibliothèques constituent également un bon point de départ, en raison de leur collection de ressources pratiques. On y trouve des dictionnaires, des manuels et des ouvrages spécialisés en généalogie concernant diverses origines ethniques comme les Irlandais, les Britanniques, les Juifs. Vous y trouverez des renseignements et des listes détaillés de sources et d'inscriptions qui peuvent vous aider à faire vos recherches, tant à l'échelle nationale qu'internationale. Les bibliothèques ont également des collections intéressantes de cartes et d'atlas qui peuvent servir à identifier des noms d'endroits et des zones territoriales, surtout dans le cas où des noms ou des frontières ont pu changer avec le temps.

L'outil le plus utile aujourd'hui pour le généalogiste est sans doute l'Internet. On y trouve de nombreuses ressources qui donneront rapidement accès à des parents dont on a depuis longtemps perdu la trace. En tapant le mot « généalogie » dans l'un ou l'autre des moteurs de recherche, vous aurez accès à un nombre de sites Web qui vous permettront de retracer vos racines. De nombreux centres communautaires et les bibliothèques publiques offrent des cours sur l'utilisation d'Internet à ceux qui souhaitent effectuer des recherches généalogiques, de même que des services d'aide professionnelle et une expérience pratique.

Notes en fin de texte

1,7 - Handbook for Genealogists
par Elizabeth Briggs (Manitoba Genealogical Society, Inc., Winnipeg, 1990).

2,3,4,5,6 - Tracing Your Family Tree
par Stella Colwell (Faber & Faber, London, 1984).