Mémoires d'un pays
Episodes Série Home


WATARI DORI: A Bird of Passage

English

Lorsque le Japon décide de prendre part au conflit, au cours de la Seconde Guerre mondiale, Irene Tsuyuki est incarcérée avec ses parents au camp d'internement dressé par le gouvernement à Tashme, à l'intérieur de la Colombie-Britannique. Après la guerre, elle est rapatriée au Japon, laissant derrière elle sa propre patrie. La cinéaste Linda Ohama présente un documentaire remarquable sur la façon dont Irene Tsuyuki a perdu, puis récupéré sa citoyenneté, et sur sa contribution extraordinaire à la société canadienne depuis lors.

Aujourd'hui, Irene Tsuyuki est mariée; elle a des enfants adultes et des petits-enfants. C'est son fils qui dirige maintenant l'entreprise familiale, des serres installées à Surrey, en Colombie-Britannique, mais Irene est toujours très active au sein de la collectivité.

Ce documentaire décrit aussi le rôle qu'a joué Winifred Awmack, une femme extraordinaire qui a enseigné à Mme Tsuyuki et à de nombreux autres étudiants japonais à Tashme, il y a plus de 50 ans. C'est grâce à Mme Awmack que les étudiants japonais ont conservé de bons souvenirs et gardé le moral durant la guerre et même longtemps après que certains d'entre eux eurent quitté le Canada pour aller s'établir au Japon.

Mme Awmack a été d'un grand secours pour Irene au Canada. Les deux femmes sont restées en contact grâce à l'échange de lettres et de cartes de Noël, mais c'est la réalisation de ce documentaire qui les a de nouveau réunies. Un demi-siècle après leur première rencontre à Tashme, Irene et Winifred y retourneront pour se remémorer cette période de leur vie passée et pour tourner la page.

Linda Ohama a reçu cinq prix internationaux pour son film fascinant, The Last Harvest, et a été invitée à prendre part à 24 festivals autour du monde. Watari Dori est un témoignage vibrant de la force de caractère de deux grandes Canadiennes très différentes l'une de l'autre.