Mémoires d'un pays
Episodes Série Home


English

WATARI DORI: A Bird of Passage
Director Diary
Linda Ohama

Comme j'ai été élevée dans une petite localité agricole du sud de l'Alberta, loin de tout, je n'ai pas eu de contacts avec d'autres Canadiens d'origine japonaise. Jusqu'à l'adolescence, rien ne me distinguait des autres enfants de l'école que je fréquentais, si ce n'est la couleur de mes yeux et de mes cheveux.

Je r'vais de faire des études de droit une fois adulte, et mon r've se réalisa. Ce fut tout un choc pour moi d'avoir à me pencher sur des questions comme la culture, la race, et la dimension politique de l'être. En fait, c'est au moment où je préparais un travail en sciences politiques à l'université que je pris connaissance pour la première fois de l'expulsion et de l'internement des Canadiens d'origine japonaise durant la Seconde Guerre mondiale. Ma propre famille (et j'ai été élevée dans une très grande famille élargie) ne m'avait jamais parlé de cette expérience. Pas une seule fois.

Au fil des années, à l'occasion des voyages que j'ai faits, j'ai rencontré de nombreuses personnes qui m'ont raconté bien des histoires que les circonstances de la vie courante ou les études n'avaient pas permis à la plupart des Canadiens de connaître. Ce sont certaines de ces histoires, notre histoire, que racontent mes films et qu'illustrent mes créations visuelles.

C'est en 1995, lors d'une présentation de mon premier documentaire, The Last Harvest, à la Journée internationale de la femme à Victoria, que j'ai rencontré pour la première fois Winifred Awmack. Elle avait assisté à la présentation et elle s'est avancée pour me dire quelques mots. Elle m'a parlé de l'époque où elle enseignait à l'école secondaire de Tashme. Elle avait écrit un livre sur le sujet et, en échange de ma vidéo, elle m'a remis un exemplaire de son ouvrage.

Nous sommes restées en contact pendant plusieurs années. Nous parlions de la possibilité pour elle de faire part de ses expériences et pour moi de retracer cette partie de notre histoire sur film. Lorsque Peter Raymont de White Pine Pictures m'a demandé de préparer un épisode de « Mémoires d'un pays », je lui ai fait part de mon idée et c'est ainsi qu'a pris forme le documentaire Watari Dori.

Ma première tâche consiste alors à retrouver certains des étudiants de l'école secondaire de Tashme qui sont revenus au Canada après avoir été rapatriés au Japon et qui sont toujours en vie. Certains des étudiants de Winifred sont revenus au Canada mais d'autres, non. Les épisodes portant sur l'immigration au Canada et préparés dans le cadre de la série « Mémoires d'un pays » semblent prendre tout à coup un sens totalement différent. Pensons simplement à une personne née au Canada qui perd tous ses droits après avoir été rapatriée dans un autre pays, qui revient au Canada et revendique la citoyenneté canadienne une fois adulte. À l'aide de la liste des étudiants de Tashme, Winifred et moi trouvons une personne, Irene Tsuyuki, qui a vécu cette situation et dont voici l'histoire.

Irene (Kato) Tsuyuki de Surrey, en Colombie-Britannique, a été l'une des étudiantes de Winifred Awmack au camp d'internement de Tashme. Elle a été rapatriée par le gouvernement canadien et s'est battue pour revenir au pays et retrouver sa place comme Canadienne.

J'ai d'abord passé du temps avec chacune des deux femmes. Ensuite, nous avons organisé une rencontre à Tashme, près de Hope, en Colombie-Britannique. Irene et Winifred, qui ne s'étaient pas revues depuis 50 ans, se sont tout d'abord saluées. Ensuite, elles se sont embrassées et les années qui les avaient séparées se sont envolées. Elles étaient intarissables, riant et pleurant à la fois. Elles sont revenues à leur point de départ, les deux femmes sachant que ce qu'elles avaient partagé un demi-siècle plus tôt avait créé un lien qui devait marquer leur vie à tout jamais.

Voici donc Watari Dori, un mot japonais qui signifie migration des oiseaux où année après année, génération après génération, les oiseaux reviennent à leur lieu de naissance à cause d'une attache, d'un lien très profond qui les ramène aux sources.

Biographie