Mémoires d'un pays
Episodes Série Home


English
BREAKING THE ICE: The Mary Ann Shadd Story
Immigration History

En 1851, Mary Ann Shadd part pour le Canada. On l'a invitée à venir enseigner à des esclaves américains qui se sont enfuis. Mary Ann ne s'est pas enfuie des États-Unis; elle-même et ses frères qui allaient la suivre, de même que toute la famille Shadd, n'ont pas personnellement été soumis à l'esclavage. Ils ont toujours été libres et, dans la mesure du possible, se sont intégrés à la société américaine.

Mais les Shadd sont un cas particulier. De 1763 à 1865, la plupart des Noirs qui viennent au Canada fuient les chaînes de l'esclavage sévissant aux États-Unis(1). Lorsque les colonies américaines obtiennent leur indépendance de la Grande-Bretagne en 1783, de nombreux Noirs qui avaient pris le parti des loyalistes fuient l'Amérique à destination de territoires britanniques où ils allaient être plus en sécurité. On peut trouver refuge au Canada. Des milliers de loyalistes noirs traversent donc la frontière. Un petit nombre d'entre eux se rend dans le Haut-Canada, qui allait devenir la province de l'Ontario, mais la majorité, soit environ 3 500, s'établit dans les Maritimes, particulièrement en Nouvelle-Écosse(2).

Au cours de la guerre de 1812, une autre vague d'immigration noire, comptant presque deux mille personnes, vient au Canada. Encore une fois, un grand nombre d'entre elles s'étaient rangées du côté des Britanniques contre les Américains. On leur avait fait miroiter la promesse qu'en échange de leur loyauté, elles se verraient libres et dotées de biens fonciers. En fait, les terres, s'il en fut, étaient souvent rocailleuses. Certains réfugiés ont même dû attendre jusque dans les années 1840 pour l'obtenir.

La majeure partie des Noirs américains arrive au Canada libre de toute promesse. Ils viennent en empruntant un réseau d'itinéraires secrets qu'on appelle « le chemin de fer clandestin ». Cette filière secrète est mise en branle dans les années 1780. On estime qu'à la fin de la guerre de Sécession, 30 000 esclaves s'étaient enfuis en empruntant le chemin de fer clandestin, le train de la liberté menant au Canada(3).

Lorsque l'esclavage est aboli aux États-Unis en 1865, des milliers d Lorsque l'esclavage est aboli aux États-Unis en 1865, des milliers de Noirs canadiens retournent aux États-Unis. Mais des Noirs américains continuent d'immigrer au Canada en petit nombre au cours du siècle suivant, principalement à cause des inégalités, sur les plans juridique et social, dont ils sont victimes dans la société américaine(4).

Notes en fin de texte:

1,3,4 - The 1998 Canadian & World Encyclopedia
(Toronto: McClelland & Stewart, 1998).

2 - The Black Canadians, Their History and Contribution
par Velma Carter and Levero Carter (Edmonton: Reidmore Books Inc., 1989).

précédent - - prochain