Mémoires d'un pays
Episodes Série Home


English

FOR THE LOVE OF GOD: The Mennonites & Benjamin Eby
Immigration History

Vers la fin du XVIIIe siècle et le début du XIXe, un petit groupe de pionniers venant des États-Unis sont les premiers Mennonites à s'installer au Canada. Parmi eux se trouve une famille du nom d'Eby. Benjamin Eby fait partie d'une poignée d'éclaireurs mennonites qui ont quitté leur foyer en Pennsylvanie pendant la guerre de l'Indépendance américaine, guerre qui allait à l'encontre des convictions pacifistes des Mennonites. À partir de la Pennsylvanie, ils se sont aventurés vers le nord jusqu'à atteindre le Haut-Canada, se sentant davantage en sécurité dans un territoire toujours loyal envers la Couronne britannique. Ils franchissent la rivière Niagara sur des radeaux et empruntent ensuite les rivières Grand et Conestoga, pour atteindre en voiture à cheval le territoire canadien à l'été de 1807.

La première migration mennonite au Canada amène environ 2 000 Mennonites suisses. Ils acquièrent des terres appartenant à des particuliers dans la péninsule du Niagara ainsi que dans les comtés de York et de Waterloo (1). Non loin de là, Benjamin Eby et sa femme Maria comptent parmi la poignée de familles qui, mettant en commun leurs ressources, amassent plus de 10 000 dollars américains pour acheter 60 000 acres de terre. Ils ont cousu leurs économies à l'intérieur d'une courtepointe et les ont cachées au fond de barils de farine, à l'abri des voleurs qu'ils pourraient rencontrer pendant leur voyage.

De 1825 jusqu'au milieu des années 1870, environ 750 Mennonites s'établissent sur des terres dans la région de Waterloo. Dans les années 1870, les politiques de russification du gouvernement russe incitent 18 000 Mennonites hollandais à partir pour l'Amérique du Nord. La promesse de terres, la perspective de la liberté en matière de culture et d'éducation et l'assurance d'être dispensés du service militaire attirent environ 7 000 d'entre eux dans le sud du Manitoba. Entre 1890 et la Première Guerre mondiale, l'ouverture de lots de colonisation dans les Territoires du Nord-Ouest attire des Mennonites de Prusse, de Russie et des États-Unis(2).

La conscription américaine de 1917 amène une autre vague d'immigrants mennonites dans les Prairies. La plus importante migration survient dans les années 1920, lorsque 20 000 Mennonites fuient la révolution bolchevique. La Seconde Guerre mondiale force plus de 12 000 Mennonites à émigrer de Russie et d'Allemagne. La plupart d'entre eux s'établissent dans les régions urbaines. La communauté mennonite qui connaît alors la croissance la plus rapide est celle de Winnipeg.

Au cours des récentes décennies, l'émigration de Mennonites vers le Canada s'est faite principalement à partir des États-Unis, du Mexique et du Paraguay(3). En 1992, la population mennonite au Canada atteignait les 200 000 personnes(4). Beaucoup de Mennonites vivant aujourd'hui au Canada sont d'origine française, chinoise, indienne ou anglo-saxonne, et il y a de plus en plus de mariages mixtes(5).

Notes en fin de texte

1,2,3,5 - The 1998 Canadian & World Encyclopedia
(Toronto: McClelland & Stewart, 1998).

4 - When Cultures Clash
by John W. Friesen(Detselig Enterprises Ltd, Calgary, 1993).

précédent - - prochain