Mémoires d'un pays
Episodes Série Home


THE ROAD CHOSEN: The Story of Lem Wong

English

C'est souvent grâce au dur labeur et aux sacrifices des immigrants que les enfants de ces derniers réussissent à accomplir de grandes choses et à laisser leur empreinte. C'est l'héritage qu'a laissé un immigrant chinois, Lem Wong, à qui le cinéaste Keith Lock rend hommage.

Lem Wong n'a que 14 ans lorsqu'il quitte la Chine en 1897 pour émigrer au Canada. Son père est décédé, et il supplie un de ses oncles de le laisser partir avec lui à bord d'un bateau à voiles. Ils trouvent tous les deux du travail dans les blanchisseries chinoises de Vancouver.

Malgré des manières raffinées qu'il doit à l'éducation qu'il a reçue en Chine, à son arrivée au Canada, vêtu d'un manteau matelassé et de chaussures en feutre, une natte dans le dos, Lem se retrouve au simple rang de travailleur subalterne. Il gagne le quart du salaire d'un homme blanc. Le racisme sévit partout au pays. On craint que les Chinois qui mènent une vie simple ne privent les colons européens de leur part du marché du travail, en acceptant des salaires moins élevés.

Lem Wong traverse le pays à bord des trains de marchandises, travaillant dans des blanchisseries chinoises, dans les Prairies, à Montréal, à Springhill, en Nouvelle-Écosse et enfin à Sydney, à l'île du Cap-Breton. Après cinq ans de dur labeur, il a mis de côté assez d'argent pour retourner à Canton. Il paie son billet aller-retour comme passager d'entrepont, trouve une épouse en Chine, puis revient seul au Canada.

M. Wong investit ses économies dans une blanchisserie de London, en Ontario, et paie une taxe d'entrée de 500 $ pour faire venir dans son pays d'adoption sa jeune épouse, qui a toujours les pieds bandés comme le veut la tradition chinoise. En 1914, il ouvre un restaurant à London, le Café Wong. De l'avis général, c'est le genre d'endroit où on aime emmener sa petite amie. Il invite des orchestres, ce qui permet de lancer un musicien de l'endroit, Guy Lombardo, et il organise des soupers dansants. Mais aux yeux de Lem Wong, le plus beau cadeau qu'il ait pu offrir à son nouveau pays et dont il tire la plus grande satisfaction, ce sont les études et les réalisations de ses huit enfants dont trois sont devenus médecins, une a enseigné la chimie et une autre est devenue avocate.

L'hommage que rend ici le cinéaste sino-canadien Keith Lock à un entrepreneur et restaurateur ingénieux dépeint de façon toute particulière les préceptes de Confucius et illustre la détermination inébranlable des premiers immigrants chinois.