Mémoires d'un pays
Episodes Série Home


THE FULLNESS OF TIME: Ukrainian Stories from Alberta

English
Une grande partie de l'histoire du Canada échappe toujours à l'écriture, se contentant du souffle de la parole transmise de génération en génération. Dans THE FULLNESS OF TIME, la cinéaste Halya Kuchmij, se saisit de ces chutotements pour en faire la trame de l'histoire des immigrants ukrainiens. Le personnage principal qu'elle met en vedette est Harvey Spak, un écrivain et cinéaste albertain. Celui-ci nous parle de son grand-père, Alexander Szpak, en 1900, quitte l'Ukraine pour venir au Canada, avec le premier contingent d'immigrants ukrainiens à s'établir dans le nord-est de l'Alberta. Éleveur de chevaux et vétérinaire, Alexander achète un homestead (terre de 160 acres) pour 10 $ et r've d'un sort meilleur pour sa famille. Par une nuit d'hiver, la carriole d'Alexander Szpak s'embourbe sur la voie ferrée. Rien n'annonçait le passage d'un train, pas même un coup de sifflet dans la brume. La locomotive file tout droit sur la carriole. Alexander perd la vie dans cet accident tragique. C'est là l'une des nombreuses histoires que Harvey Spak raconte au sujet de la communauté rurale au sein de laquelle il a grandi. Ce sont des histoires de misère et de drame, de gloire et de célébration; des histoires au sujet de la terre qui a nourri et formé ces premiers immigrants. Réalisé par la cinéaste canadienne d'origine ukrainienne Halya Kuchmij qui a reçu un prix Gémeaux pour son oeuvre Strongest Man in the World, THE FULLNESS OF TIME raconte les histoires passionnantes et souvent remplies d'humour de la colonisation et retrace l'évolution de cette communauté rurale fascinante.