Mémoires d'un pays
Episodes Série Home


English
THE FULLNESS OF TIME: Ukrainian Stories from Alberta
Immigration History

The Fullness of Time raconte l'histoire d'Alexander Szpak et des premiers immigrants ukrainiens venus s'établir dans le nord-est de l'Alberta au début du siècle. En juillet 1900, Alexander et sa femme Anna quittent, dans l'ouest de l'Ukraine, une ville appelée Sniatyn. Ils traversent l'océan à bord d'un navire s'appelant Assyria. Ils emmènent avec eux leurs trois enfants, Vasilynai, Sophia et Vasily.

D'autres personnes de souche ukrainienne peuvent être venues au Canada pendant la Guerre de 1812 en tant que mercenaires, pendant la colonisation de la côte Ouest par les Russes ou avec les mennonites et d'autres immigrants allemands dans les années 1870. Cependant, les Szpak font partie de la première vague d'immigration ukrainienne importante dans l'ouest du Canada, laquelle a commencé en 1892 pour prendre fin avec la Première Guerre mondiale. Cette vague d'immigration a amené 170 000 paysans ukrainiens au Canada, venant principalement de Galicie et de Bucovine. Le nombre d'immigrants s'est accru après 1896, en particulier, lorsque le Canada a commencé à recruter des fermiers dans les pays de l'Europe de l'Est(1).

En 1914, les provinces des Prairies comptent plusieurs communautés rurales ukrainiennes éparses. Un grand nombre d'Ukrainiens s'établissent dans un îlot rural appelé Star-Edna, à quelque trente milles au nord-est d'Edmonton. Cet îlot s'étend jusqu'à soixante-dix milles plus loin, et s'est formé à partir de la colonie originale en Alberta, pour se prolonger dans les régions de Rosthern et de Yorkton en Saskatchewan, jusqu'aux régions de Dauphin, d'Interlake et de Stuartburn au Manitoba(2).

La plupart de ces premiers immigrants ukrainiens choisissent de s'établir sur un homestead, mais certains deviennent des salariés dans des industries des ressources naturelles dans des endroits comme la Passe du Nid-de-Corbeau, le nord de l'Ontario et l'île du Cap-Breton. Au début du siècle, les immigrants et les migrants des établissements ruraux commencent à implanter des communautés urbaines ukrainiennes dans certaines villes du Canada comme Winnipeg, Edmonton et Saskatoon(3).

Pendant l'entre-deux-guerres, quelque 70 000 Ukrainiens immigrent au Canada pour des raisons politiques et économiques. Parmi eux se trouvent des anciens combattants, des intellectuels, des professionnels, des paysans. De 1947 à 1954, de nombreux Ukrainiens sont déplacés à cause de la Seconde Guerre mondiale, et quelque 34 000 arrivent au Canada. Les provinces des Prairies ont absorbé la majeure partie des deux premières vagues d'immigration, mais ces nouveaux arrivés s'établissent principalement en Ontario. De 1950 aux années 1960, l'immigration ukrainienne annuelle au Canada diminue. Dans les années 1970 et 1980, un regain d'émigration de la Pologne et de l'Union soviétique amène au Canada environ 10 000 Ukrainiens et Juifs ukrainiens soviétiques. Depuis 1991, l'Ukraine indépendante représente un apport modéré, mais croissant à l'immigration canadienne(4).

Notes en fin de text:
1,2,3,4 - The 1998 Canadian & World Encyclopedia
(McClelland & Stewart, Toronto, 1998).

précédent - - prochain